Les auteurs livrent les expériences de leurs adaptations à la révolution digitale, en qualité de journaliste et Directeur Général des Echos, et de responsable de l’innovation dans le groupe Vinci. Ils constatent que la disruption numérique condamne les organisations incapables de modifier leurs stratégies, leurs processus et leurs cultures en fonction des opportunités et des menaces présentées par l’irruption dans leurs écosystèmes de la « digitalisation » des données et de « l’ubérisation » des comportements. Ils constatent l’insouciance ou l’inconséquence de plus de la moitié des entrepreneurs face à cette révolution (selon un sondage Harris Interactive de 2015). Les GAFAM et les licornes modifient les pratiques d’un nombre croissant de métiers en appliquant une unique recette : identifier les besoins non satisfaits des clients, les résoudre par de nouveaux services accessibles sur des plateformes à l’aide de puissants algorithmes et/ou de vastes bases de données. Ils visent la transparence des prix, la simplicité de l’offre, la réduction des coûts et le développement des réseauxsociaux. Les auteurs dégagent les principales tendances de cette évolution en présentant de 53 modèles d’affaires particulièrement éclairants. Les auteurs présentent 10 tendances, auxquelles leurs entreprises ont dû s’adapter, et qui expliquent les ressorts fondamentaux de cette mutation. La dernière de ces tendances concerne l’innovation comme seul moyen de survie pour  les entreprises. La mise en œuvre de l’innovation ouverte, d’une bonne utilisation de l’écosystème de l’entreprise et de l’élargissement de cet écosystème aux start ups sont mis en avant.