Imprimer
Catégorie : Notes de lecture Vie et Sciences de l'Entreprise N° 204

La France doit faire face à un nouveau monde qui l’oblige à repenser ses institutions, dont son modèle social. Ce fut l’un des enjeux des élections présidentielle et législative du printemps 2017. L’auteur établit ces cinq premiers socles pour qu’un nouveau modèle social conduise à une France plus forte. Il propose un modèle universel de protection sociale en direction des personnes et non pus des statuts professionnels, un système d’accès pour tous à la santé et non plus seulement aux soins, une société de la deuxième chance, une protection sociale des travailleurs et non plus seulement des emplois. Ce livre est conçu comme un voyage à travers la protection sociale d’aujourd’hui et de demain. Frédéric BIZARD recommande de lire impérativement dans l’ordre les deux premiers chapitres (un modèle social en déclin ; le nouveau socle de la protection sociale) de diagnostic et conviction de « la nécessité de réformer » ; il laisse ensuite le lecteur aborder le projet par le point d’entrée qui lui convient : adapter le système de retraite et la gestion de la dépendance ; construire le système de santé du XXIème siècle ; lutter contre la pauvreté et la société de la seconde chance ; repenser la protection sociale du travail. Il pourra ainsi bâtir sa propre logique d’ensemble. L’ouvrage a vocation « à participer au débat public de la dernière chance… qui aura lieu lors la présidentielle de 2017 ». Il est à ce titre important de s’imprégner des idées exposées, au-delà d’une « approche comptable à dominante gestionnaire » ou de celle « de l’amortisseur social de la crise de 2008 » avec son choix implicite du chômage de masse ; avant de réfléchir à leurs implications pratiques.

On ne sait pas si le Président Macron s’est entretenu avec l’auteur pour nourrir sa réflexion, mais force est de constater, que les idées présentées dans l’ouvrage constituent volens nolens le corpus théorique et pragmatique du projet présidentiel relatif à la protection sociale.